Normandie nue

NORMANDIE NUE, c’est d’abord un film qui fleure bon les prés du Perche, la nostalgie d’un passé paysan révolu, et qui, en mélangeant tout cela avec un zeste de CALENDAR GIRLS (2003) de Nigel Cole ou THE FULL MONTY (1997) de Peter Cattaneo, devient ensuite un film militant pour une communauté.

C’est Philippe Le Guay, le réalisateur des FEMMES DU SIXIEME ETAGE ou d’ALCESTE A BICYCLETTE, qui ayant passé une partie de son enfance en Normandie a décidé de construire un scénario entre paysannerie et happening photographique autour de la nudité.

Malheureusement, la sauce ne prend pas bien et la paysannerie en prend pour son grade (on est loin de PETIT PAYSAN) se montrant plutôt frileuse sur toute notion de modernité et de remise en question (même si le film finit bien, comédie oblige).

Difficile donc de s’identifier, difficile aussi de rire des gags un peu faciles et du manque de profondeur dans la comédie (et dans les personnages) qui aurait pu se transformer en un pamphlet drôle en faveur des éleveurs et des agriculteurs de tout poil.

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close