Accueil Critiques New Rose Hotel

New Rose Hotel

par Christophe Bruynix
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 95’
Genre:
Date de sortie:

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Sur fond de guerre technologique entre les méga-corporations, X (Willem Dafoe) et Fox (Christopher Walken) montent un coup fumant pour enlever un grand savant. Ils engagent Sandii (Asia Argento) - aussi belle que vénéneuse - pour le séduire et l'attirer dans leurs filets. Asia et Willem ont le coup de foudre et jurent de se retrouver quand tout sera fini. Pas de bol, l'affaire tourne mal: Sandii disparaît, X et Fox doivent fuir. X se cache au New Rose Hotel..

 

Notre critique:

NEW ROSE HOTEL à quelques qualités: c’est une histoire cyberbunk qui ne nous assomme pas de technologie ostentatoire. Ferrara se fiche des gadgets et se concentre sur ses personnages d’escrocs maudits en quête d’amour et de rédemption. Tout se règle lors de conversations quasi-philosphiques dans des chambres d’hôtel qu’on dit être aux quatre coins du monde. Un écran de poche invite à croire à un Internet généralisé. Il ne pourrait d’ailleurs pas en être autrement: la production est fauchée. Tout repose sur des acteurs en roue libre, et heureusement, ils excellent.

Par contre, le scénario pêche par le vide. Après une heure dix de film, on se dit « Chouette, le dénouement promet d’être juteux. » Et puis… Et puis… Et puis… Et puis rien.

Car Willem, coincé dans sa chambre d’hôtel, se SOUVIENT: et toutes les scènes clés du film repassent en flash back, tantôt au ralenti, tantôt sous d’autres angles. C’est joli, c’est nostalgique. Mais on peut le tourner dans tous les sens: on revoit le même film pendant les vingt dernières minutes et on se sent blousé du tiers de son billet…