Monsieur papa

Monsieur papa

Avec sa mise en place des personnages un peu lente et très académique, MONSIEUR PAPA fait très vite penser au cinéma de… papa. Un peu fable, un peu récit réaliste, ce premier film de Kad Merad derrière la caméra est plein de bonnes intentions mais se perd un peu dans les diverses intrigues et sous-récits qui émaillent l’ensemble.
Bien sûr, Michèle Laroque, Kad Merad et le jeune Gaspard Meier forment un vrai trio complice qui vient soutenir parfaitement cette mini-intrigue autour d’un père caché et puis remplacé par un inconnu qui se prendra bien entendu d’affection pour le jeune garçon.
Malheureusement cette histoire tout en douceur souffre d’un récit en à-coups qui se cherche un peu nuisant à une fluidité qui aurait été franchement la bienvenu dans ce type de cinéma.

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls