Moneyball

Moneyball

Basé sur des faits réels et des personnages ayant existé, MONEYBALL s’attache donc à l’histoire de Billy Beane, un ex très bon joueur, passé entraîneur, qui se décide à regarder le baseball et l’engagement des joueurs d’une autre façon. Aidé d’un jeune financier, il opte pour un modèle économique qui l’aidera à sélectionner les meilleurs joueurs en fonction de ses besoins et sans payer trop cher.
Se battant contre vents et marées et surtout contre une vision antédiluvienne du baseball, Billy va donc bouleverser le monde du baseball…
Avec son scénario très précis et bien huilé par deux des très bons scénaristes hollywoodiens, Steven Zaillian (SCHINDLER’S LIST, GANGS OF NEW YORK) et Aaron Sorkin (THE SOCIAL NETWORK), MONEYBALL est un film clairement à la gloire d’un certain baseball moderne mais aussi bien sûr à la gloire de la -toujours très présente- volonté de réussir des américains. La mise en scène de Bennett Miller (réalisateur de l’excellent CAPOTE) rend hommage au script et aussi à un Brad Pitt décidément très éclectique dans ses choix de rôles qui campe donc ici un Billy Beane crédible en diable secondé par un Jonah Hill qui enchaîne avec talent les rôles depuis près de huit années déjà et qui est à suivre absolument.
Pour conclure, on ne manquera pas de citer les propos du personnage de Brad Pitt: « Difficile de ne pas être romantique à propos du baseball ». Peut–être pour tout américain qui se respecte… mais pour nous européens, c’est là que la bât blesse au niveau d’un film par ailleurs très intéressant et tout à fait réussi.

Articles associés

Smile

Blonde

Don’t Worry Darling