Mon pire cauchemar

Mon pire cauchemar

Par le passé, la réalisatrice Anne Fontaine a montré à quel point elle adore disséquer les rapports homme/femme (NATHALIE, NETTOYAGE A SEC, COCO AVANT CHANEL). Avec MON PIRE CAUCHEMAR, la voici donc très à l’aise pour aborder via la comédie un choc de titans: Isabelle Huppert en intello bobo et Benoît Poelvoorde en manuel irresponsable!
Avec deux comédiens aussi dissemblables et aussi (d)étonnants l’un que l’autre, le scénario de Anne Fontaine et de Nicolas Mercier est admirablement servi et la mécanique du récit coule (peut-être trop) presque de soi. Reste donc une toile de fond qui explore, plutôt qu’elle ne prend parti, l’effet de l’intellect sur la vie de tout un chacun ou plus simplement le fossé qu’il existe entre cette classe de ‘bobo’ que l’on voit fleurir depuis un certain temps et le reste de la population.
Tout cela ne doit évidemment pas être pris trop au sérieux et repose heureusement sur des dialogues assez percutants et une exploitation heureuse des différents caractères en présence. Et en définitive, on se demande si quand même les plus saoulants ne sont pas les plus intellos…

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls