Marcello Mio
Accueil Critiques Marcello Mio

Marcello Mio

par Eric Van Cutsem

Cotation:

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Chiara Mastroianni se prépare pour aller dans la fontaine de Tréville déguisée en Anita Ekberg. La photographe hurle au milieu des ventilateurs et la scène en est quasi surréaliste...

 

Notre critique:

« Il faudrait jouer cette scène plus Mastroianni que Deneuve ».

C’est ce que dit la réalisatrice Nicole Garcia lors d’un essai de casting à Chiara Mastroianni qui donne la réplique à Fabrice Lucchini. Film dans le film, c’est presque par cela que débute MARCELLO MIO, le nouveau film de Christophe Honoré (CHAMBRE 212, LES DEUX AMIS). Et Chiara est troublée par cette remarque d’autant que depuis quelque temps son père lui apparaît en rêve.

Et voilà que suite à cela, elle décide d’incarner Marcello, son père, en se déguisant avec des vêtements d’homme, en prenant le « look » de Marcello, en devenant son père dans la vie de tous les jours et en retournant sans toujours s’en rendre compte des scènes de films du grand Marcello.

Alors, MARCELLO MIO est-il un hommage, une boutade, de la nostalgie d’un temps révolu? Ou tout simplement l’amour d’une fille pour son père… C’est probablement un peu de tout ça qu’Honoré a voulu mettre dans son film.

Si ce joyeux mélange transparaît certainement dans MARCELLO MIO, et si l’on prend du plaisir à voir ce casting de rêve qui mélange vie réelle et vie imaginée, il n’en demeure pas moins que la sauce ne prend pas toujours nous laissant un goût de trop peu pour un sujet aussi sérieux que la tendresse et l’amour.

 

Ces articles pourraient vous intéresser