Magic Mike

Magic Mike

A peine le pitch annoncé et le film commencé, on se demande ce que vient faire Soderbergh là-dedans! Car ce film, à mille lieues d’un FULL MONTY, est d’un classicisme absolu. Depuis les premières minutes jusqu’à la fin des près de deux heures de film, tout est prévisible…
Et si on reconnait indéniablement la patte d’un Soderbergh dans la qualité de la mise en image, on a l’impression d’assister de bout en bout à un film de Disney sur les Chippendales. Au lieu de quand même jouer quelque peu sur le monde interlope lié à ce type de boulot, le dérapage (attendu) de Mike et de son poulain est ridiculement raccourci et édulcoré.
Il semble que le public cible de ce MAGIC MIKE soit par contre parfaitement défini… Les amatrices de beaux mecs se désapant sur un air à la mode seront incontestablement aux anges particulièrement au vu du choix du casting puisqu’entre Channing Tatum, Matthew McConaughey et Alex Pettyfer, elles auront du mal à détacher les yeux du grand écran.
Un film sans doute parfait pour l’été…

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls