Made in Dagenham

Made in Dagenham

On peut dire que Nigel Cole s’intéresse clairement aux femmes et à leurs revendications. En effet après son CALENDAR GIRLS bien sympathique, le voici qui s’attache à ces femmes qui ont permis de faire évoluer drastiquement (en tout cas en Angleterre) la place de la femme dans la société et son égalité de salaire avec les hommes…
Comme dans CALENDAR GIRLS, il réussit parfaitement à rester entre émotion et comédie sans jamais sombrer ni dans le manichéisme ni dans le mélodrame à outrance. Il part de personnages forts, attachants et les plonge dans une situation hors du commun qui va révéler toutes les facettes de leur personnalité et de leur implication sociale.
A la qualité du scénario et de la mise en scène vient s’ajouter une qualité d’interprétation parfaite de tous les protagonistes avec en tête d’affiche l’extraordinaire petit bout de femme Sally Hawkins (DESERT FLOWER, LAYER CAKE) qui porte la revendication du film à bout de bras et qui réussit sans coup férir à attirer l’empathie des femmes mais aussi des hommes à la cause féminine…

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes