Lumumba

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 110’
Genre:
Date de sortie: 26/09/2000

Cotation:

4/ 6

Si vous avez manqué le début:

En 1960, le Congo passe brutalement d'un colonialisme industriel à une indépendance désirée. Patrice Lumumba s'impose par son talent, sa volonté et son rêve d'un Congo libre et uni. Né trop tôt, lui qui se croyait maître de son destin sera sacrifié à l'autel des ambitions de Mobutu. L'homme, qui se refusait à cadrer dans le contexte politique, qui, même mort, faisait peur, a fini son existence dépecé par deux belges soumis au régime. Son pouvoir en tant que premier chef du gouvernement indépendant aura duré deux mois.

 

Notre critique:

LUMUMBA est une oeuvre de fiction se voulant être un reflet précis de la réalité. C’est tout à la fois une approche moderne d’un héros historique et une tentative réussie de vulgarisation de ce passé qui hante encore la Belgique. Même si Raoul Peck, le réalisateur, a dû « réduire » la vérité, il dresse un portrait fort et sobre du personnage. Loin du rythme documentaliste, il soigne une mise en images classique, sans maniérisme, épurée, toute dédiée à la destinée de Patrice Emery Lumumba en excluant toute concession politique. Adoptant le parti pris quasiment subjectif de faire de Lumumba le narrateur de son histoire, le metteur en scène ne s’enferme pas dans l’hagiographie mais permet au personnage de se remettre en question, de visualiser ses échecs. L’homme trouve sa profondeur dans son interprète, Eriq Ebouany, qui habite véritablement ce défenseur d’idéaux. Face à lui, on retrouve les traits fins d’Alex Descas, dans le rôle de Joseph Mobutu. Tout à la fois un beau portait nuancé d’un homme, document historique et fiction prenante, LUMUMBA est une oeuvre méritante, offrant un regard plus posé sur une série d’événements dont notre pays était un des principaux moteurs.