Accueil Critiques Letters From A Killer

Letters From A Killer

par Olivier Loncin
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 03/08/1999

Cotation:

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Injustement condamné à une lourde peine de prison, Race Darnell a noué des relations épistolaires et cassettolaires (via cassettes audio) intimes avec différentes femmes, pour meubler sa solitude. Si avec chacune d'entre elles Darnell est d'une totale honnêteté, il ne peut toutefois se résoudre à avouer qu'il écrit à d'autres. Lorsqu'un de ses gardiens mélange intentionnellement lettres et cassettes avec les adresses, l'une de ces dames promet à Darnell un enfer qui lui fera regretter la prison lorsqu'il en sortira. Et effectivement, peu après sa libération, des meurtres se produisent dans son entourage.

 

Notre critique:

Revoici Patrick Swayze dans un de ces nanars qu’il semble affectionner depuis pas mal d’années ! Suspense à deux balles, action mollassonne et jeu d’acteurs minimaliste. Mais qu’est-il arrivé à ce bon Swayze? Depuis le flop de THE CITY OF JOY avec Roland Joffé en 1992, il se prend veste sur gadin et gadin sur déconvenue. Et, franchement, si l’idée de base était nourrie de promesses, le résultat se révèle bien maigre. La faute reposant à l’évidence sur un réalisateur dont l’objectif de mise en scène ne semble pas aller au-delà des bacs de vidéothèque.

Pour revenir à Patrick Swayze, on peut toutefois lui concéder une chose, c’est qu’il attrape une vraie « gueule » de second couteau. Reste à lui trouver la série B taillée à la serpe qui lui permettra de s’exprimer sans nous faire bailler.