Les rayures du zèbre
Accueil Critiques Les rayures du zèbre

Les rayures du zèbre

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 80’
Genre: Comédie
Date de sortie: 04/02/2014

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

José atterrit en Côte d’Ivoire. Il est sélectionneur, recruteur de talent dans les milieux du foot et il vient faire le plein de nouvelles recrues dans un pays qu’il connaît bien et qui en regorge...

 

Notre critique:

Après sa perle d’humour décalé, LES CONVOYEURS ATTENDENT, son premier film avec un excellent Benoît Poelvoorde, puis COW-BOY qui manquait un peu de rythme, toujours avec Poelvoorde, Benoît Mariage, sept ans plus tard, retrouve donc son acteur fétiche pour LES RAYURES DU ZEBRE.
Avec ce film, le réalisateur/scénariste belge se penche sur les milieux du football, en forçant bien sûr un peu le trait, et en suivant des personnages minables dans des affaires minables pris dans des situations catastrophiques et pathétiques… Qui dit mieux? Et surtout qui dit plus drôle?
Et pour couronner le tout, Benoît Mariage nous sert des dialogues sur mesure pour Poelvoorde avec des formules lapidaires (du genre “Il n’y a rien de plus con qu’un blanc qui se prend pour un noir”) qui activent directement les zygomatiques du spectateur.
Mais étonnamment, LES RAYURES DU ZEBRE n’est pas seulement une illustration d’une certaine frange (pourrie) des milieux du football en forme de comédie car Benoît Mariage termine son film sur une note dramatique qui contraste avec l’ensemble, tout en renforçant finalement son propos critique… Il fallait oser!