Les amours imaginaires
Accueil Critiques Les amours imaginaires

Les amours imaginaires

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 95’
Genre: Drame
Date de sortie: 05/10/2010

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Lors d'un repas entre jeunes adultes, Nicolas, un blondinet plutôt mignon, monopolise l'attention des mecs comme des filles. Marie et Francis ont flashé sur lui et tombent tous les deux amoureux... Commence alors le jeu de la séduction...

 

Notre critique:

On attendait avec une certaine curiosité doublée d’impatience le nouveau film de Xavier Dolan, ce jeune précoce du cinéma québécois, âgé de 20 ans, qui nous avait gratifié d’un formidable J’AI TUE MA MERE voici même pas deux ans et qui avait raflé un nombre impressionnant de prix y compris le Bayard d’Or du Festival International du Film Francophone de Namur.
Et son nouveau film, LES AMOURS IMAGINAIRES, encore en compétition à Namur, démontre à nouveau un solide metteur en scène dont on ne sait vraiment si l’on doit admirer le côté provocateur ou la solide mise en scène bien accrocheuse jusqu’à en devenir peut-être une méthode trop efficace et mécanique.
Les ralentis, les dialogues ciselés et un jeu parfait sur la musique font de ce nouveau film une oeuvre fort réussie avec comme thème central la lutte sans merci que peuvent se livrer deux amoureux de la même personne. Sans ancrage réel dans une époque, ni spécialement dans un milieu social, le récit se fond dans une étude de moeurs proche de la dissection, un regard sans pitié dans lequel beaucoup de jeunes intellectuels risquent de se reconnaître.
Monia Chokri (dont c’est le premier long!) et Xavier Dolan himself sont formidables et viennent compléter un tableau fort convaincant d’une certaine jeunesse amoureuse bien éloigné de la réalité de la vie…