Les affamés

Sur le ton de la comédie décalée, LES AFFAMES tente d’aborder la difficulté d’être “millennial” (Génération Y) en ce début de 21e siècle.

En mode “no future” drôle, ce premier film de Léa Frédeval se concentre donc sur un postulat de base qui est que cette génération Y est fondamentalement différente de toutes les autres avant elle. Seul couac au niveau du scénario, LES AFFAMES ne propose rien de différent en terme de problèmes rencontrés par ces jeunes que par ceux des précédentes générations.

Le film sent donc le coup dans l’eau d’autant qu’il se veut politique et engagé mais qu’il est loin d’être à la hauteur de son message. Qui plus est la vision de la génération Y est somme toute assez négative et ne correspond pas vraiment à celle dont certains médias nous rabattent les oreilles.

LES AFFAMES bénéficie par contre d’un casting sympa emmené tambour battant par Louane Emera (LA FAMILLE BELIER, NOS PATRIOTES) qui essaye d’assumer un côté plus sexy et plus engagé qui lui réussit plutôt bien. Mais malheureusement c’est loin de suffire pour sauver le film d’un côté déjà-vu qui ne fait que renforcer les clichés qui le parsèment.

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes