Legend

Plus connu pour ses scénarios intelligents (GREEN ZONE, MYSTIC RIVER, L.A. CONFIDENTIAL) que pour la qualité de sa mise en scène (A KNIGHT’S TALE, PAYBACK), Brian Helgeland adapte ici la biographie des frères Krays par John Pearson (écrite en 1972).

Parlant des frères Krays au travers du point de vue de Frances Shea, la femme de Reggie, LEGEND s’attache donc autant à l’histoire d’amour entre Reggie et Frances, qu’au comportement criminel des deux jumeaux. Mais en privilégiant ces deux approches, le film ne nous fait pas rentrer dans l’univers criminel des Krays et ne s’attache d’ailleurs qu’à une partie de leur existence (le moment où ils étaient déjà connus).

Heureusement le casting, et plus spécifiquement Tom Hardy, est à la hauteur. En jouant les deux rôles, l’acteur caméléon s’amuse visiblement, et donne beaucoup de force aux deux personnages, sans pour autant atteindre la qualité de prestation d’un Jeremy Irons dans le DEAD RINGERS de David Cronenberg.

Au final, on regrettera qu’une biographie sur un tel duo de criminels ne permette pas de délivrer un thriller plus intense et plus passionnant. Et l’on ne peut dès lors que conseiller de se repencher sur le film de Peter Medak, THE KRAYS (1990), dont la mise en scène et la narration était mieux réussies.

Articles associés

As Bestas

L’année du requin

Everything Everywhere All at Once