L’effet aquatique

Un amour coup de foudre qui démarre sur un mensonge. Voilà le point de départ de L’EFFET AQUATIQUE, le dernier film de l’islandaise Solveig Anspach (morte prématurément en 2015) à qui l’ont doit notamment HAUT LES COEURS et LULU FEMME NUE.

Avec ses deux comédiens principaux déjà vu dans son long métrage QUEEN OF MONTREUIL, Solveig Anspach nous offre une comédie un peu décalée comme elle savait les faire, avec sa forme si particulière d’humour tendre distillé tout en douceur.

L’EFFET AQUATIQUE brasse les quiproquos sur des mensonges d’amour pour mieux nous conter une fable improbable sur ce qui sous-tend l’amour ou même les amours. La réalisatrice ose même faire courir son film sur le fil du féminisme en donnant la parole à des femmes fortes qui prennent leur destin en main. L’épisode en Islande est à ce propos tout à fait savoureux, montrant avec humour comment femmes et hommes peuvent se partager le pouvoir à part égal.

C’est de l’ordinaire que naît l’humour chez Solveig Anspach et c’est ce qui rend les personnages attachants, vrais et ce qui nous fait vivre l’amour d’Agathe et de Samir presque de l’intérieur.

Articles associés

Something in the Water

Fly Me to the Moon

Vogter