Accueil Critiques Le Placard

Le Placard

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe : Gérard Depardieu
Durée : 84’
Genre :
Date de sortie : 16/01/2001

Cotation :

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Comptable austère dans une entreprise, François Pignon risque de se faire licencier. Sur les conseils d'un ami, il lance la rumeur qu'il est homosexuel, forçant ses employeurs à la garder pour raison "politiquement correcte". Mais ce faux coming-out n'est pas sans conséquences sur les autres...

 

Notre critique:

Francis Veber est un orfèvre de la comédie. Le cynisme cinglant de son DINER DE CONS a fait rouler sous les banquettes un nombre impressionnant de spectateurs. Après ce modèle du genre, aux dialogues dégraissés jusqu’à l’épure, on ne pouvait qu’attendre avec une joie entremêlée de peur le contenu de ce PLACARD.

Dans ce film, François Pignon (Daniel Auteuil) s’affiche comme homosexuel pour conserver son poste au sein d’une entreprise. Ce point de départ sert de prétexte à une enfilade de bons mots et de comiques de situations à gogo. Si l’écriture se veut moins fine et sèche que dans son précédent film, Francis Veber a l’intelligence de s’attarder sur le regard des autres plutôt que d’étaler sa science des mots en faisant jouer les folles à un Daniel Auteuil remarquable de sobriété. On ne pourra pas en écrire autant de Gérard Depardieu qui plonge dans une outrancière caricature. Michèle Laroque, Jean Rochefort, Thierry Lhermitte et l’émouvant Michel Aumont viennent compléter la distribution foisonnante de cette distraction sympathique mais non révolutionnaire, aux modiques accents sociologiques.

 

Ces articles pourraient vous intéresser