Le fidèle
Accueil Critiques Le fidèle

Le fidèle

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Cotation :

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Francorchamps. Gigi et ses copains sont venus voir tourner sur le circuit Bibi, la soeur d’un de ses potes. Entre Bibi et Gigi, le courant passe très vite et plutôt bien...

 

Notre critique:

Gigi, l’homme au passé douloureux est dans l’import/export de voitures. Une bonne couverture pour des braquages durs et efficaces. Bibi aime la vitesse, les hommes forts, à l’image d’un père, riche, qui lui passe tous ses caprices.

Après le succès de RUNDSKOP (qui a permis à Matthias Schoenaerts de se faire connaître), et après THE DROP (une reconnaissance américaine en tant que réalisateur), Michaël Roskam propose donc LE FIDELE une histoire d’amour sur fond de polar (ou peut-être est-ce l’inverse?).

Jouant à fond sur le couple de cinéma très glamour Adèle Exarchopoulos (ORPHELINE, LA VIE D’ADELE) et Matthias Schoenaerts, Roskam dépeint une relation très “physique” avec une tension sexuelle bien présente dans toutes les scènes où les deux interprètes sont ensembles. La tension psychologique n’est pas absente mais les dialogues faiblards, se voulant soi-disant très “naturels”, ne renforcent pas celle-ci.

Quelques retournements viennent alimenter le suspens mais le jeu basique sur les points de vue de Gigi et puis de Bibi, ainsi qu’un côté très conventionnel dans les moteurs et les raisons de l’action rendent LE FIDELE pas vraiment passionnant. En plus le final tombe dans un mélodrame total complètement en contradiction avec l’ensemble du film qui surfe sur le policier et l’histoire d’amour. Cela sonne un peu bancale en définitive…

 

Ces articles pourraient vous intéresser