Le Dîner de Cons
Accueil Critiques Le Dîner de Cons

Le Dîner de Cons

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 79’
Genre:
Date de sortie: 14/04/1998

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Aujourd'hui c'est mercredi, le jour du dîner de cons. Le principe? Chaque invité amène un con. Le gagnant est le spectaculairement con. Pierre Brochant, fidèle d'entre les fidèles, est plutôt fier. Il a dégoté un con de classe mondial, la perle rare. D'habitude, on les choisit collectionneur de louches ou de boomerang. François Pignon les bat tous, ce comptable au Ministère des Finances est passionné de modèles réduits en allumettes et, en plus, est un fieffé porteur de guigne. Son recruteur exulte et son pigeon s'apprête à passer une soirée inoubliable. Un petit grain de sable inversera les données d'une soirée décidément très réjouissante...

 

Notre critique:

Après ses aventures américaines (remakes, scénarii sans intérêt…) et un Jaguar assez décevant, Francis Veber, l’auteur et réalisteur, nous revient sans complexe et en grande forme comme au temps des Compères et autre Chèvre. Cynique et jouissif, Le dÎner des cons est une véritable partie de plaisir partagé entre les spectateurs et les acteurs. Dynamiquement adapté, cette originelle pièce de théâtre possède tous les atouts pour séduire une audience friande de comédie au ryhtme soutenu et à l’humour ravageur.

Le judicieux choix des acteurs apporte énormément à ce petit film bien jubilatoire. Ce magnifique quatuor, cette bande de joyeux drilles est emmené par un Thierry Lhermitte impeccable recruteur; on aurait pu difficilement l’imaginer autrement. Il est suivi par l’impayable Jacques Villeret, la victime de première classe. Francis Huster, lui, est le témoin hilare des méfaits de notre con. Quant à Daniel Prévost, il est tout simplement remarquable. Il incarne un inoubliable inspecteur du fisc comme on en cauchemarde et affiche une délectation rare. Il est grand temps de ne plus sous estimer ce comique génial.