Le Comte de Monte-Cristo
Accueil Critiques Le comte de Monte-Cristo

Le comte de Monte-Cristo

par Stéphane Praet

Cotation:

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

1815, un navire en flammes au large de la Corse. Une jeune femme est secourue et sauvée par un homme ayant plongé depuis son navire. A la suite de cet acte de bravoure, il est promu Capitaine, au grand dam de son ancien capitaine dégradé. Tout semble sourire alors à Edmond Dantes (Pierre Niney) qui va se marier avec la fille du châtelain employant son père, incarnée par Anaïs Demoustier. Cepen- dant, la cérémonie est troublée par l’irruption des gardes venus arrêter Edmond Dantes.

 

Notre critique:

Les réalisateurs Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte (connus aussi pour LE PRENOM) nous proposent une fresque historique, à grand budget, inspirée du roman d’Alexandre Dumas.

Epaulé par Anaïs Demoustier et Laurent Lafitte pour ne citer qu’eux, Pierre Niney excelle dans le rôle principal, et joue également avec les déguisements nécessaires à l’intrigue. L’interprétation des personnages est donc une réussite dans ce film.

Si le soin apporté à la reconstitution historique est indéniable, quelques anachronismes viennent perturber cette reconstitution, nous faisant assister à un comte de Monte-Cristo 2.0! On a parfois l’impression d’assister à un autre film dans la fresque romanesque.

Si le roman historique se compose de 6 volumes, il se voit résumé ici en un seul film de près de 3 heures, nécessitant quelques raccourcis rendant le scénario parfois complexe à comprendre au vu des différentes situations se succédant. Les réalisateurs ont donc opté pour des libertés dans le scénario.

Librement inspiré du roman d’Alexandre Dumas, dont il s’écarte parfois, cette super-production française pourra distraire les amateurs de romances historiques mais rebutera les spectateurs en attente d’une fidèle adaptation de l’oeuvre d’Alexandre Dumas, ou d’une reconstitution historique rigoureuse. Les prestations des acteurs sont à la hauteur de l’ambition du film et servent l’intrigue avec une justesse qui pardonne les imprécisions du scénario, les raccourcis et les anachronismes.

Bref, vous avez là un film qui vous fera passer un bon moment si vous appréciez les fresques historico-romanesques.

 

Ces articles pourraient vous intéresser