La tête haute

La tête haute

LA TETE HAUTE, c’est l’histoire d’un enfant en révolte, en colère permanente, une sorte de délinquant par nature. Et la force du film est sans aucun doute de ne pas poser de jugement sur le personnage principal mais de montrer tous les points de vue autour de celui-ci: celui de la juge pour enfants, celui des éducateurs ou encore celui de la mère. Mais si ce garçon est en colère, il a aussi en lui une sensibilité qui permettra peut-être de le sauver.

En ouverture à Cannes mais hors compétition, LA TETE HAUTE va certainement faire sensation. Réalisé par Emmanuelle Bercot, scénariste du très bon POLISSE, le film, dans son fond comme dans sa forme, fait terriblement penser à ENTRE LES MURS, le film de Laurent Cantet, le film qui a obtenu la palme en 2008.

Comme lui, le côté fiction-documentaire est très présent tout au long du récit, des acteurs professionnels côtoient des amateurs ou des non-professionnels et le sujet met en scène des adolescents et de jeunes adultes dont le mal être est évident. Pour favoriser l’aspect réaliste, la mise en scène privilégie largement une caméra très mobile et des scènes très fortes et très denses, laissant toute la place aux personnages et à une interprétation sans fautes, notamment celle du jeune Rod Paradot dans son premier rôle.

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls