La folle histoire de Max et Léon
Accueil Critiques La folle histoire de Max et Léon

La folle histoire de Max et Léon

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe: Alice Vial, David Marsais, Grégoire Ludig, Jonathan Barré
Genre: Comédie satirique
Date de sortie: 02/11/2016

Cotation:

2/ 6

Si vous avez manqué le début:

1943. Max et Léon rentrent dans un café déguisés en officiers allemands. En moins de deux, ils se font tabassés par les clients qui les prennent pour des collabos... Mais quelle est leur histoire?

 

Notre critique:

Les deux auteurs et comédiens du duo comique le palmashow (sur la chaîne D8 et avant sur Internet),  David Marsais et Grégoire Ludig, se lancent donc dans la grande aventure du long métrage. Et comme d’habitude, ceux qui ont fait rire plusieurs millions de spectateurs grâce à des sketches, se retrouvent confronter à l’immense difficulté de traduire leur humour dans un film, LA FOLLE HISTOIRE DE MAX ET LEON.

Et si ils ont essayé -en choisissant de raconter leur histoire sous forme de flashbacks et façon mille et une nuits- de coller à la forme narrative qu’ils connaissent bien, les sketches, ils ne parviennent pas à tirer un fil conducteur tout au long du récit pour donner l’impression au spectateur qu’il est venu assister à un film de fiction et pas à un show d’humour divisé en saynètes.

La sauce a donc du mal à prendre et les jeux de mots souvent affligeants, les références (in)volontaires aux grands films français du genre (la franchise autour de LA 7E COMPAGNIE, PAPY FAIT DE LA RESISTANCE) ou encore les clichés multiples sur les étrangers ne font que renforcer le malaise évident du spectateur qui ne parvient pas à rire des gags éculés qu’on lui sert.

Mais peut-être que les fans de la première heure du Palmashow y trouveront leur compte? En tout cas, espérons-le.

 

Ces articles pourraient vous intéresser