La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil

Une jeune femme rouquine et séduisante sous ses airs de fausse naïve fantasme sur son patron et a des rêves de grandeurs inassouvis… Mais voilà, quand on est myope comme une taupe et que l’on est secrétaire, rien n’est facile.

C’est donc au départ de cette histoire tirée du roman de Sébastien Japrisot que les deux scénaristes Patrick Godeau (qui est plutôt producteur d’habitude) et Gilles Marchand, spécialiste du polar décalé (LEMMING, QUI A TUE BAMBI?), ont concocté un film pour le réalisateur/dessinateur de BD Joann Sfar (GAINSBOURG (VIE HEROIQUE) et LE CHAT DU RABBIN). On aurait pu avoir pire comme base de cette DAME DANS L’AUTO AVEC DES LUNETTES ET UN FUSIL…

Et si l’on est indéniablement séduit par le ton plutôt mystérieux de ce road movie en forme de suspens, et par le charme et la beauté de son interprète principale, Freya Mavor (que Sfar filme absolument sous toutes les coutures!), on l’est beaucoup moins par le côté un peu artificiel du mystère qui cache quand même un scénario un peu vide. Car lorsque le final nous révèle enfin les zones d’ombres du récit, la première chose qui nous vient à l’esprit est: “tout ça pour ça!”

On ne peut bien sûr contester le talent de Sfar de réussir à mettre en image fantasmes, suspens et charme mais on regrette quand même que l’ensemble marque la pupille sans jamais imprimé notre cerveau, mettant un peu trop en évidence le côté superficiel de cette oeuvrette…

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes