Knor

Knor - Un amour de cochon

« La vengeance est un plat qui se mange froid même lorsqu’il s’agit de saucisses » pourrait être la phrase pitch de ce KNOR (Un amour de cochon en français), film hollandais d’animation

Dans l’animation de personnages en stop-motion, la référence reste indéniablement le travail des studios Aardman à qui l’on doit entre autres CHICKEN RUN, la série des WALLACE ET GROMIT ou encore SHAUN LE MOUTON. Et il faut reconnaître à ce KNOR (Un amour de cochon), une qualité d’animation qui n’a pas à pâlir devant les fameux studios anglais.

Le soin apporté aux détails des décors, des personnages et de l’animation font de ce film un petit bijou en la matière. La différence avec Aardman réside principalement dans un traitement et une narration peut-être moins universels et moins adultes que ce que l’on a l’habitude de retrouver chez Nick Park et consort.

Mais même si l’histoire qui paraît si mignonne à la base n’est finalement pas si tendre que ça, KNOR (Un amour de cochon) plaira sans doute plus aux jeunes enfants (entre 8 et 10 ans) qu’elle ne plaira aux adultes, le côté très scatologique de certaines scènes fonctionnant plutôt bien chez les plus jeunes.

Entrecoupé de quelques scènes musicales avec des chansons de Country, KNOR fonctionne plutôt bien dans son ensemble parvenant à traiter pas mal de sujets ensemble (la parentalité, la vengeance, le végétalisme, etc) tout en conservant un humour bon enfant et une morale qui ne sombre pas dans le manichéen.

A voir donc au Festival Anima ou en salles pendant cette période de vacances!

Articles associés

La fille de son père

Le deuxième acte

Goodbye Julia