Killing Them Softly
Accueil Critiques Killing Them Softly

Killing Them Softly

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Genre: Thriller
Date de sortie: 04/12/2012

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Frankie présente Russel à Johnny pour faire ensemble un job pas très net. Johnny qui n'aime pas fort Russel leur dit de revenir le jeudi pour qu'il leur confie quand même un travail. Le jeudi venu, il leur explique qu'ils doivent braquer un tripot clandestin... et que ça pourrait leur rapporter 30.000 dollars...

 

Notre critique:

Basé sur un roman, KILLING THEM SOFTLY est le troisième long métrage du réalisateur néo-zélandais Andrew Dominik à qui l’on doit notamment l’excellent THE ASSASSINATION OF JESSE JAMES déjà avec Brad Pitt dans le rôle principal.
Très bavard et lorgnant du coup un peu sur Tarantino (sans y parvenir vraiment), le film bénéficie surtout d’une mise en scène parfaitement calibrée entre action et plans serrés, le tout accompagné d’un jeu sur les sons assez subtile mais aussi d’un casting hors pair qui heureusement donne une autre dimension aux dialogues.
Et Brad Pitt ne s’y est pas trompé puisque ce deuxième film avec Andrew Dominik lui donne une nouvelle fois l’occasion de prouver son talent dans un superbe rôle de composition et de croiser James Gandolfini (SOPRANOS) et Ray Liotta (GOODFELLAS) au passage.
La lenteur, le côté théâtral et la tendance à vouloir faire des bons mots (genre "America is not a country, it’s a business") risque d’en rebuter plus d’un même si la mise en scène le casting valent certes le déplacement.