The Mother of all Lies - Kadib Abyad - La mère de tous les mensonges
Accueil Critiques Kadib Abyad

Kadib Abyad

par Eric Van Cutsem

Titre français : La mère de tous les mensonges

Equipe: Asmae ElMoudir, Mohamed El Moudir, Said Masrour, Zahra Jeddaoui
Durée : 96’
Genre: Documentaire
Date de sortie: 15/05/2024

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

La quête de vérité d'une Marocaine se heurte à un tissu de mensonges dans l'histoire de sa famille. En tant que fille et cinéaste, elle fusionne l'histoire personnelle et l'histoire nationale en réfléchissant aux émeutes du pain de 1981 et en établissant des liens avec le Maroc d'aujourd'hui.

 

Notre critique:

KADIB ABYAD ou THE MOTHER OF ALL LIES (La mère de tous les mensonges) est l’histoire incroyable de la recherche de la vérité dans une famille marocaine régentée complètement par une grand-mère tyrannique.

Pour enquêter, Asmae ElMoudir, la réalisatrice, a décidé d’employer un moyen détourner afin de délier les langues. Elle récrée avec l’aide de son père et de sa mère son quartier en miniature et en terre cuite. Elle ajoute à ce décor les personnages de la famille également en terre cuite. En simulant le tout, elle libère la parole et la vérité sur ces années de plomb que la grand-mère (côté paternel) préfère oublier du fait de son respect pour Hassan II et de sa volonté d’effacer un passé douloureux.

En partant de son histoire familiale compliquée, la réalisatrice réussit à brosser un portrait du Maroc des années 80 et des répressions sanglantes qui ont eu lieu suite la grève de juin 81 (on parle de 150 morts selon le pouvoir et de 600 à 1000 selon la population et les syndicats!).

Une grande partie de l’originalité du documentaire repose sur la mise en situation avec ces maquettes et ces personnages de terre cuite. Asmae ElMoudir parvient à nous faire pénétrer dans son histoire et dans la grande Histoire.

Avec sa mise en scène parfaitement maîtrisée, THE MOTHER OF LIES est une vraie oeuvre originale et aussi un vrai témoignage sur le Maroc des années 80.