Jodaeiye Nader az Simin

Jodaeiye Nader az Simin

Ours d’Or à Berlin en 2011, A SEPARATION repose sur une situation à priori fort traditionnelle… à ceci près qu’elle se déroule en Iran! Et que le poids de la religion aidant, interférant dans tous les moments clés de la vie, la situation de base se complique, dérape et devient presque totalement ingérable.

La force du réalisateur iranien Asghar Farhadi est aussi de choisir ses protagonistes bien loin des extrémistes musulmans de tout poil, d’ancrer son histoire dans un quotidien scruté à la façon d’un documentaire et de pousser son récit jusqu’au bout sans jamais céder à la facilité.

Non seulement A SEPARATION nous apprend à nous, les occidentaux, ce qui fait les particularismes de la société iranienne et de ses différentes couches sociales (Nader et Simin semble être des intellectuels tandis que l’aide est plutôt d’origine modeste), mais il nous ouvre la porte d’une connaissance de la religion musulmane au travers d’une thématique qui nous touche et que nous connaissons (le divorce).

Admirablement bien joué par les deux interprètes principaux, le film, bien que long (environ 2h), est passionnant de bout en bout pour toute personne qui s’intéresse au monde qui l’entoure…

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls