Jimmy's Hall
Accueil Critiques Jimmy’s Hall

Jimmy’s Hall

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Jimmy's Hall

Equipe:
Durée : 106’
Genre: Drame
Date de sortie: 26/08/2014

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

1932, Irlande. Après 10 ans d’exil forcé aux USA, Jimmy Gralton, un activiste socialiste, est de retour chez lui. L’enfant prodige rentre au foyer mais cela ne fait pas le bonheur de tout le monde.

 

Notre critique:

Spécialiste depuis toujours du film social, Ken Loach continue au travers de son oeuvre à dénoncer toutes les injustices, toutes les incohérences et les inégalités de notre société contemporaine. Ici à l’instar d’un certain nombre de ses films précédents (notamment dans THE WIND THAT SHAKES THE BARLEY), c’est dans l’histoire qu’il chasse les inégalités, dans la première moitié du 20e siècle pour être plus précis.
Sur un scénario de son compère de longue date, Paul Laverty, Ken Loach s’empare donc d’une figure du militantisme irlandais, James Gralton, pour décliner ses habituelles préoccupations.
Mais voilà, pour la première fois, il semble que Loach et Laverty se soient laissés aller à la facilité d’une figure historique sans arriver à creuser le personnage ni ses relations aux autres ou, plus grave, l’importance de son action sociale.
Au final, JIMMY’S HALL effleure tous les sujets qu’il approche, sans jamais approfondir les questions des inégalités qui font d’habitude le centre des films de Ken Loach. Un comble!