Accueil Critiques Jerusalem

Jerusalem

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe :
Durée : 265’
Genre :
Date de sortie : 12/05/1998

Cotation :

3 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Gertrud et Ingmar s'aiment. Rien n'aurait pu les séparer si ce dernier n'avait jamais promis à feu son père de reprendre l'exploitation fermière familiale. Tout aurait été plus simple si Karin, la soeur aînée d'Ingmar, tout comme d'autres villageois, n'étaient sous l'emprise d'un pasteur. L'influence grandissante de ce charismatique personnage installe le doute dans le coeur de Gertrud. Entre son amour à la dérive et une foi qui ne demande qu'à être nourrie, elle ne sait choisir. Un malheureux coup de pouce du destin et une promesse stupide prendront le pas et éloigneront les deux tourtereaux d'un avenir enchanteur. A force de persuasions diverses, l'envoyé du Seigneur conduira une grosse partie de ses fidèles, dont Gertrud, vers la Terre Promise: Jérusalem...

 

Notre critique:

Après SMILLA’S SENSE OF SNOW, thriller américain moyen, et avant LES MISERABLES, nouvelle adaptation du roman de Victor Hugo avec une kyrielle de stars hollywoodiennes (Liam Neeson, Uma Thurman), Bille August a profité d’un séjour dans son Danemark natal pour s’y ressourcer et retrouver son genre de prédilection: le drame paysan.

Histoire d’amour sur fond de religion, Jérusalem rassemble tous les éléments chers et indispensables à toute tragédie rurale: les promesses que l’on ne peut briser, les amours impossibles, la perte d’êtres proches, les concessions au destin et le réconfort latent dans une croyance omniprésente. Bille August ne définit que très peu la religion (très proche d’une secte), mais dévoile l’aveuglement de croyants contraints par exemple à faire chambre à part. Il met de nouveau tout son savoir-faire au service de ses personnages. En deux heures quarante-cinq, il se (et nous) concocte un conte agréable mais ultra-classique et dépourvu de toute surprise, par ailleurs remarquablement soutenu par des acteurs danois plus vrais que nature.