House at the End of the Street

House at the End of the Street

Décidément le film d’horreur n’en finit pas de se plonger en arrière en offrant hélas trop souvent des sujets et des façons de filmer qui font largement référence au temps béni de ce genre dans les années 70-80. Avec HOUSE AT THE END OF THE STREET, les aficionados ne seront donc pas trop dépaysés et y retrouveront tous les poncifs vus et revus.

Après avoir pris son temps (45 minutes!) pour installer tous les protagonistes en nous balançant pas mal de psychologie de comptoir, on a enfin le plaisir (?) de retrouver un bon vieux sociopathe qui en veut à la pauvre et gentille Jennifer Lawrence (THE HUNGER GAMES, X-MEN: FIRST CLASS) qui pour l’occasion pousse même la chansonnette…

Au vu du final, espérons une seule chose: que l’on ne nous en fasse pas une franchise…

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close