Horns

Horns

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 123’
Genre: Film d'horreur
Date de sortie: 11/11/2014

Cotation:

4/ 6

Si vous avez manqué le début:

Dans son village, Ig Perrish est considéré comme un original. Mais peu lui importe car il est follement amoureux de Merrin Williams. Mais voilà, Merrin vient de mourir dans des conditions étranges et mystérieuses et Ig est le premier suspect.

 

Notre critique:

Des cornes poussent sur la tête d’un jeune homme accusé de meurtre, faisant de ce jeune homme un nouveau démon qui va confondre tous les gens mesquins de son village avant de résoudre l’énigme du meurtre. Dis platement comme cela, on a plutôt du mal à voir le sens de ce HORNS, fable tirée du roman de Joe Hill (le fils du (Stephen) King), auteur absolument étonnant (il suffit de lire le comics The Locke pour s’en persuader), mis en scène par un spécialiste du genre, Alexandre Aja (MIRRORS, PIRANHA 3D).
Et c’est vrai que c’est le principal reproche que l’on peut faire à HORNS: ce côté foisonnant, un peu touche-à-tout qui se retrouve dans toutes les oeuvres de Hill, passe mal à l’écran malgré le jeu des acteurs (Daniel Radcliffe continuant à briser petit à petit l’image du gentil sorcier) et la maestria de Aja.
Le côté comique et décalé, le sexe et le satanisme, la malédiction, le drame d’un amour fou, le thriller et la petite atmosphère de conte de Noël se bousculent scène après scène sans jamais construire une ambiance propice à faire rentrer le spectateur dans le récit.
Et c’est dommage car cette première oeuvre de Hill porté à l’écran ne rend pas vraiment hommage à un talent de conteur d’histoires qui n’a rien à envier à son paternel. Espérons que le fils ne subira pas la même malédiction que le père dont les seules bonnes adaptations ont souvent été des trahisons de son oeuvre (SHINING étant le meilleur exemple).