Hitman

Hitman

HITMAN est le type même de film de genre qui allie parfaitement efficacité et absence totale de surprise…

Ce tueur à gages qui se situe entre un LEON, une NIKITA et un DARK ANGEL (pour le côté code barre et expérimental) n’est rien que du très convenu, déjà vu un grand nombre de fois au cinéma. Car cet ‘agent 47’, à part ses prouesses physiques et intellectuelles au-dessus de la normale ne baigne pas vraiment dans l’originalité. Depuis L’EMMERDEUR (avec le côté comique en plus), on connaît par coeur l’histoire du tueur qui se retrouve flanqué d’un poids mort (plutôt joli, le poids mort dans ce cas-ci) et qui se prend d’amour ou d’amitié pour celui-ci.

Seule innovation à mettre au crédit de ce HITMAN, le plaisir de voir le récit se dérouler de ce côté-ci de l’Atlantique et non pas dans les rues de San Francisco ou de New York. Mais bon, cela ne pèse pas très lourd dans la balance de tout un film. Il reste que si vous n’avez pas l’habitude de voir ce genre de film, celui-ci a le mérite d’avoir une mise en scène plutôt musclée et réussie.

Ah, une petite note de fin pour les amateurs de série: on retrouve avec plaisir Henry Ian Cusick (le Desmond de LOST) et Robert Knepper (l’exécrable T-Bag de PRISON BREAK) dans des rôles de sales types…

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls