Haywire
Accueil Critiques Haywire

Haywire

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 93’
Genre: Thriller
Date de sortie: 10/04/2012

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Au nord de New York, Mallory Kane rentre dans un bar pour boire un thé. Aaron qui a roulé toute la nuit pour la retrouver rentre à son tour et s'installe à la table de la jeune femme. Il est bien décidé à la ramener à ses supérieurs. Mais Malllory n'a pas l'intention de se laisser emmener de force...

 

Notre critique:

Comme d’habitude, Steven Soderbergh débarque là où on ne l’attendait pas et se paie le luxe de ce petit film de genre après son CONTAGION en forme de film (presque) catastrophe.
Et d’emblée, c’est le réalisme à la Soderbergh qui frappe… Alors que l’on est clairement dans un fiction de type action/espionnage, le réalisateur de SEX LIES AND VIDEOTAPES ou de OCEAN ELEVEN recherche la vérité tant dans les scènes d’action que dans la mise en place des lieux et des personnages.
Côté personnage justement, il nous propose de suivre cette espionne tout en muscles mais non dépourvue de charmes dont il a confié l’interprétation à Gina Carano, une championne d’arts martiaux mixtes. A nouveau c’est le réalisme qui l’emporte…
De ce petit film qui semble sans ambitions particulières, le réalisateur parvient à nous sortir la substantifique moelle (comme à son habitude) et marque de sa griffe un genre tout en nous proposant de façon un peu nostalgique de nous replonger dans le cinéma de papa, du temps où espionnage rimait avec excellent divertissement.