Goodbye Morocco

Goodbye Morocco

Nadir Moknèche, c’est VIVA L’ALDJERIE ou encore DELICE PALOMA, des films sur fond d’Algérie. Avec GOODBYE MOROCCO, cette fois-ci, c’est le Maroc qui est la toile de fond d’un drame lorgnant sur un thriller.

Centré autour d’un personnage de femme fatale et fausse parfaitement interprétée par une Lubna Azabal très loin de ses rôles habituels, le film fait hélas appel à une intrigue un peu mince mais qui foisonne dans des directions très diverses. Depuis le trafic d’oeuvres d’art jusqu’au drame d’amour fou en passant par un meurtre, le récit part un peu dans tous les sens sans jamais assurer ni assumer pleinement les différentes pistes.

Globalement, GOODBYE MOROCCO est donc plutôt décevant au regard des films précédents de Moknèche et on en ressort en ayant l’impression d’un récit un peu artificiel courant trop de pistes simultanément pour rester convaincant dans l’une d’entre elles.

Articles associés

Clara Sola

I am Chance

Top Gun: Maverick