Goodbye Julia
Accueil Critiques Goodbye Julia

Goodbye Julia

par Eric Van Cutsem

Equipe: Eiman Yousif, Mohamed Kordofani, Siran Riak
Durée : 120’
Genre: Drame
Date de sortie: 12/06/2024

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Juste avant la sécession du Sud-Soudan, une ancienne chanteuse du Nord, Mona, mariée, cherche à se racheter pour avoir causé la mort d'un homme du Sud en engageant sa femme comme domestique.

 

Notre critique:

Des événements qui s’enchaînent vont marquer à jamais deux familles de niveau social et d’origine sociale complètement différents, le tout sur fond de sécession du Sud et du Nord du Soudan. C’est ce que le réalisateur Mohamed Kordofani propose dans GOODBYE JULIA.

C’est la notion de rédemption qui est au centre du film. Comment une dette de sang peut-elle être rachetée en aidant la femme de l’homme tué par son mari par sa faute au départ? Tout cela fait dans le mensonge permanent, un mensonge qui ne peut que ronger Mona au fil du temps qui passe. Lorsque l’écheveau de mensonges s’effondrera, tout le monde en pâtira.

Filmé en teintes ocres, jouant sur des silences et des plans fixes, GOODBYE JULIA est un film dont la richesse est dans les détails du scénario et des personnages complexes. Au-delà du dépaysement et de l’exotisme du film, il y a un message universel sur la portée de la rédemption mais aussi sur le pouvoir destructeur du mensonge.