Good Will Hunting

Good Will Hunting

Pourtant, Will Hunting a un don hors du commun: le génie des mathématiques. C’est ce don qu’un professeur va essayer de préserver chez Will en le plaçant entre les mains d’un ami psychologue, histoire de remettre les idées en place à ce remuant jeune homme.

Depuis TO DIE FOR, Gus Van Sant semble avoir abandonné sa manière  » jeune branché avec attitude  » telle qu’elle apparaissait dans DRUGSTORE COWBOY et MY OWN PRIVATE IDAHO. Il semble avoir compris que pour faire vrai, une émotion ne réclame pas forcément des jeunes aux mines désabusées et boudeuses façon modèles de Calvin Klein.

GOOD WILL HUNTING est sans doute un film au scénario classique. La remise sur rail d’un personnage à la dérive n’est pas un sujet débordant d’originalité. L’intérêt réside ici dans la capacité de Van Sant à remettre de l’authenticité dans des scènes stéréotypées. Il y parvient surtout grâce à ses talents de directeur d’acteur. Les prestations de Minnie Driver, Matt Damon, Ben Affleck et Stellan Skarsgard (mari commotionné de BREAKING THE WAVES et chrétien amidonné dans AMISTAD) en sont autant de preuves éclatantes. Film bavard, GOOD WILL HUNTING nous émeut grâce à l’économie des effets employés par le réalisateur. La mise en scène, qui n’est pourtant pas sans sophistication (avec plans aériens et ralentis), soutient des scènes quasi naturalistes (les discussions entre potes, les larmes déchirantes de Minnie Driver) dont le naturel justement nous touche de plein fouet.

On peut bien sûr voir dans l’histoire de Will Hunting une démarche normalisatrice agaçante, puisqu’il s’agit de faire rentrer dans le rang un personnage qui souhaite rester en dehors des normes sociales habituelles. Personnellement, je préfère y voir une (double) tentative d’empêcher quelqu’un de sombrer dans l’autodestruction. Et si cette tentative emprunte par instant les chemins de la normalisation, ce sont bien ceux de l’Amour qui permettent de trouver vraiment le bout du tunnel.

Classique? Peut-être, mais ô combien salutaire et vivifiant.

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls