Going the Distance

Going the Distance

Premier long métrage de fiction de Nanette Burnstein, GOING THE DISTANCE ne dépasse pas le stade de la comédie sentimentale bien sympathique malgré une idée de base plutôt sympathique: une relation à deux qui démarre sans faux semblants et sans caractère hypocrite et qui se termine par une réelle relation amoureuse.
Et c’est ce point de départ très réaliste finalement qui donne globalement le ton de l’ensemble du film: une vraie volonté de la part de la réalisatrice et du scénariste de coller à ce que pourrait être une relation moderne en ce 21e siècle, une relation sans hypocrisie et qui profite de tous les moyens de communication possible pour perdurer au-delà de la distance.
Et si tout cela marche plutôt bien, le récit fait malheureusement beaucoup trop de surplace que les deux comédiens principaux (et surtout la charmante Drew Barrymore) tente de dynamiser le plus possible sans y parvenir. Et finalement, ni la fable, ni le réalisme ne prenne le dessus et l’on reste sur un sourire d’ensemble sans savoir vraiment si nous nous rappellerons du film d’ici quelques semaines…

Articles associés

Club Zero

Furiosa: A Mad Max Saga

Kingdom of the Planet of the Apes