Gegen die Wand
Accueil Critiques Gegen die Wand

Gegen die Wand

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Head On

Equipe: Fatih Akin
Durée : 121’
Genre: Drame
Date de sortie: 21/09/2004

Cotation:

4/ 6

Si vous avez manqué le début:

Cahit et Sibel, tous deux allemands Turcs de la deuxième génération, font un mariage blanc pour échapper à la fatalité de leur condition. Lui, plus âgé, noie sa déprime dans l’alcool, elle étouffe sous le poids de son milieu familial ultra conservateur...

 

Notre critique:

Tout ce que Sibel souhaite, c’est seulement de se libérer du carcan parental qui l’oppresse. Pour cela, elle est prête à tout et se raccroche à Cahit, suicidaire, comme elle, mais pour d’autres raisons. Mais si Sibel voit dans un possible mariage blanc une solution pour échapper à sa famille traditionaliste, Cahit, lui, pense ne plus jamais pouvoir être amoureux après la perte de sa femme Katherina. Mais, l’un comme l’autre vont se rendre compte qu’ils peuvent survivre ensemble en apprenant peu à peu à se connaître…

GEGEN DIE WAND en a surpris plus d’un à Berlin… Film allemand parlant ouvertement de la difficile intégration des Turcs en Allemagne, il raconte une histoire d’êtres humains qui ont touché le fond et qui, à deux, se demandent, pour des raisons différentes, s’ils peuvent s’en sortir.

Ce détonant mélange, mise en scène et écrit par Fatih Akin, allemand d’origine turque, est une véritable plongée dans une certaine forme de nihilisme et d’annihilation de la personnalité avec une grande crudité à la fois dans la forme et dans le fond. Cependant, il parvient à raconter son histoire sans misérabilisme et parfois même avec une note d’espoir.

GEGEN DIE WAND n’est pas sans rappeler d’une certaine manière MOI, CHRISTIANE F., DROGUEE, PROSITUEE (1981) de Uli Edel, dans la forme et dans cette sensation d’oppression sans issue, même si la note d’espoir de GEGEN… est inexistante dans le film de Edel. A voir, mais pas dans une période dépressive…

 

Ces articles pourraient vous intéresser