Fur: An Imaginary Portrait of Diane Arbus
Accueil Critiques Fur: An Imaginary Portrait of Diane Arbus

Fur: An Imaginary Portrait of Diane Arbus

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Fur

Equipe:
Durée : 122’
Genre: Drame biographique
Date de sortie: 09/01/2007

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

New York, 1958. Diane et son mari tiennent un studio de photographie. Ils vivent convenablement et leur couple est heureux. Marchands de fourrures, le père et la mère de Diane organisent un défilé de mode pour donner un coup de pouce et de publicité au studio de leur fille et de leur beau-fils. Si son mari pratique la photographie, Diane se contente jusqu'alors de servir d'assistante malgré les pressions de ce dernier pour qu'elle se mette à la photographie...

 

 

Notre critique:

Diane est d'emblée présentée comme une femme sensible, pour qui chaque détail du quotidien à de l'importance. Ses sens à fleur de peau viennent nourrir sa vie de femme pulsionnelle, passionnelle et charnelle qui s'enferme dans un style de vie lui permettant de ne pas céder à ses tentations. Mais ses démons intérieurs vont rapidement faire surface l'amenant à réaliser ses désirs et à mêler fantasmes et réalité dans un tourbillon qui la conduira à sa production photographique et artistique.

Après une introduction rapide et réaliste, très vite le film lorgne vers le fantastique au plus pur sens du terme, se muant en une sorte de Belle et La Bête ou de Diane au pays des merveilles. Magnifiquement interprétée par une Nicole Kidman en très grande forme, évanescente et avec juste ce regard plein de sous entendus qui sied au personnage, Diane Arbus est un sujet qui a inspiré manifestement le réalisateur Steven Shainberg (metteur en scène de l'excellent SECRETARY) qui nous livre ici par moment une sorte de monstrueuse parade moderne…

Si FUR s'affiche comme une biographie imaginaire, il faut surtout voir le film comme une tentative réussie (si pas aboutie) de mettre en image la vie de l'imaginaire de Diane Arbus, une artiste à part qui a marqué de son empreinte la photographie moderne.