Four brothers
Accueil Critiques Four brothers

Four brothers

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 108’
Genre: Drame policier
Date de sortie: 04/10/2005

Cotation:

1 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Detroit. Un casse qui se passe mal. Des coups de feu partent et Evelyne Mercer est tuée dans un petit magasin de quartier. Bobby, Jack, Jerry et Angel, quatre 'fils' d'Evelyn parmi les orphelins qu'elle a recueilli depuis bien longtemps, viennent à l'enterrement... Mais ces durs ne sont pas là que pour la causette, la vengeance n'est pas loin... et elle sera terrible!

 

Notre critique:

Bon, ben oui, John Singleton ne fait pas dans la dentelle, BOYZ N THE HOOD l’avait justement lancé et SHAFT ou 2 FAST 2 FURIOUS ont confirmé ses qualités de faiseur sans subtilités. Et voilà que ce FOUR BROTHERS arrive à point nommé pour achever la réputation du bonhomme.

Film doté d’un scénario aux ficelles, pardon, aux cordes grossières, FOUR BROTHERS ne vise pas, on s’en doutait, la vraisemblance. Les scénaristes auraient toutefois pu nous épargner des trous énormes et des motivations de personnages frisant l’absurde. Il faut dire que rien que le portrait des grands gamins orphelins et truands mais pas si mauvais que ça avec un Mark Wahlberg qui pleure d’entrée de jeu devant sa glace, cela sonne plus dans le conte de fée que dans le polar violent réaliste.

Mais ce n’est encore rien car lorsque le conte de fée nous délivre en plus quelques coups de pieds bien violents et particulièrement gratuits au travers de notre belle gueule de spectateur le tout sur une volée de dialogues et mots en « f » à faire pâlir un truand du Bronx, on reste sans voix devant ce déferlement de bêtises qui est juste là pour justifier cette histoire de vengeance…

En un mot comme en cent, ne vous précipitez pas dans les salles pour ce nouveau film d’un Singleton qui ferait mieux de changer de registre avant de finir dans les séries Z de commande.