Fly Me to the Moon - To the mooon
Accueil Critiques Fly Me to the Moon

Fly Me to the Moon

par Eric Van Cutsem

Titre français : To the moon

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Chargée de redorer l’image de la NASA auprès du public, l’étincelante Kelly Jones, experte en marketing, va perturber la tâche déjà complexe du directeur de la mission, Cole Davis.

 

Notre critique:

Plutôt à l’aise dans les comédies romantiques (il s’est illustré en réalisant BEBE MODE D’EMPLOI ou THE BROKEN HEARTS CLUB), Greg Berlanti a aussi réalisé l’excellente comédie, LOVE, SIMON qui racontait les aventures de Simon, un jeune homme gay qui faisait tout pour garder le secret de son homosexualité.

Inutile donc de dire que rayon amourettes, Greg sait comment mettre cela en image! Avec FLY ME TO THE MOON (TO THE MOON étant le titre belge en français!), on peut dire que le réalisateur passe la seconde avec, pour la première fois, un casting trois étoiles puisque trois stars reconnues sont à l’affiche de son nouveau film: Scarlett Johansson (BLACK WIDOW, LOST IN TRANSLATION, HER), Channing Tatum (FREE GUY, MAGIC MIKE) et Woody Harelson (HUNGER GAMES, VENOM, NATURAL BORN KILLER). A noter au passage que c’est Colin Jost (mari à la ville de Scarlett Johansson) qui joue le rôle du Sénateur Cook.

Avec un casting de comédie comme celui-là, il fallait une histoire à la (dé)mesure des interprètes et une histoire d’amour sur fond de guerre froide, de conquête de l’espace et d’alunissage (dans le cadre du programme Apollo 11) avait de quoi plaire au plus grand nombre. Ce mélange de sérieux (la conquête spatiale, la NASA, les héros morts dans l’espace) et de comédie romantique n’est pas toujours facile à faire mais Greg Berlanti et ses scénaristes s’en tirent plutôt haut la main!

Le scénario se paye même le luxe d’aller plus loin que la simple RomCom en donnant à Scarlett Johansson un beau rôle de femme combative, Kelly Jones, qui parvient à se faire une place et un nom dans le domaine très patriarcale de la NASA. Elle tient tête aux hommes tout en perdant la sienne dans l’amour qu’elle porte à Cole Davis (interprété par Channing Tatum).

En collant à la grande Histoire de l’espace, en y intégrant même avec beaucoup d’humour les théories complotistes (l’alunissage n’aurait jamais eu lieu), FLY ME TO THE MOON se révèle être une comédie romantique d’un bon niveau qui a su charmer les spectateurs qui l’ont vu en clôture du Brussels International FIlm Festival 2024. On est heureusement bien loin de la mièvrerie d’un ANYONE BUT YOU!

 

Ces articles pourraient vous intéresser