Final Score

FINAL SCORE démarre sur des scènes qui ne laissent aucune ambiguïté sur la violence et l’action qui vont occuper l’écran pendant 104 minutes. C’est un terrorisme politique qui va être mis en scène au travers de cette histoire qui s’inspire des problèmes de certains pays satellites de la Russie.

Mélanger le terrorisme, la politique et un stade bourré de spectateurs lors d’un match de foot fait penser bien sûr à d’autres événements mais l’intrigue (un homme seul dans un lieu clos qui doit tenter de stopper des malfrats) fait immédiatement penser à DIE HARD et ses suites.

Seulement voilà, Dave Bautista (Drax dans GUARDIANS OF THE GALAXY) n’est pas Bruce Willis et même si il a plus de muscles que ce dernier, son charisme et son potentiel sympathie ne sont pas à la hauteur.

Côté scénario, rien de bien neuf donc. D’autant que le récit ne fait pas non plus dans le vraisemblable distillant quelques moments de bravoures qui frisent plus la science-fiction que le film d’action.

Heureusement la tension n’est pas trop mal maintenue tout au long du film même si le final ne va pas jusqu’au bout de la violence de son propos et tourne même à l’eau de rose…

Articles associés

Un petit miracle

Babylon

The Enforcer