Fantasia 2000

Fantasia 2000

Avis aux mélomanes: la suite de l’autre débarque sur les écrans moyens (puisqu’à l’origine, elle était prévue pour une exploitation en imax). Le concept est toujours le même: les images sont dictées par des morceaux de musique classique. Au niveau musical, rien à redire. Au niveau de l’animation, les thématiques explorées sont très diversifiées sans pour cela être époustouflantes. C’est joliment animé, mais souvent vide de sens. C’est un joli tableau sonore dont on isolera le dernier segment où l’on voit Dame Nature affronter le phoenix. Fortement influencé par l’animation japonaise, ce volet est le plus abouti, avec des côtés picturaux réellement éblouissants.

Articles associés

Chlopi

Le bleu du caftan

The Eternal Daughter