Enter the Void

Enter the Void

Le film commence par un générique assourdissant puis en caméra subjective et se poursuit sur des effets psychédéliques assez réussis… Le ton est donné: Gaspar Noé nous emmène dans un voyage cinématographique à nul autre semblable que l’on aimera follement ou que l’on adorera détester.
On le savait provocant (IRREVERSIBLE l’avait prouvé), on savait aussi son amour pour l’image choc et on connait maintenant sa propension à l’expérimentation… ENTER THE VOID  (le nom de la boîte où se fait tuer Oscar) est une plongée voyeuriste dans l’au-delà qui va nous emmener dans les méandres de la vie d’Oscar et de sa soeur.
Caméra subjective, caméra de l’au-delà, plongées vertigineuses et étalage de transitions et de fondus, les procédés visuels ne manquent pas mais l’abus de ces systèmes visuels pourra finir par fatiguer risquant ainsi de gâcher un petit peu un film qui clairement marquera bon nombre de spectateurs…

Articles associés

Un petit miracle

Babylon

The Enforcer