En attendant Bojangles
Accueil Critiques En attendant Bojangles

En attendant Bojangles

par Eric Van Cutsem

Equipe: Grégory Gadebois, Romain Compingt, Romain Duris, Régis Roinsard, Virginie Efira
Durée : 124’
Genre: Comédie
Date de sortie: 05/01/2022

Cotation:

4/ 6

Si vous avez manqué le début:

Riviera 1958. Dans une splendide propriété a lieu le Week End de la Réussite. Georges Fouquet, mythomane, participe à la fête. Sur place, il rencontre Camille, presque aussi folle que lui...

 

Notre critique:

Camille a peur d’aimer, mais l’insouciance de Georges a réussi à conquérir le coeur de cette jeune femme dépressive qui ne parvient pas à assumer son existence. Malgré le soutien de celui qui va devenir son mari, elle va s’enfoncer peu à peu dans la dépression.

Le réalisateur de POPULAIRE (déjà avec Romain Duris) et de LES TRADUCTEURS, Régis Roinsard, nous propose avec EN ATTENDANT BOJANGLES, un nouveau film au récit plutôt original qui tente de cerner des personnages hors du commun, deux étincelles de vie un peu folles, restées en enfane, qui se rencontrent et vont essayer de vivre ensemble.

Tiré d’un roman de Olivier Bourdeaut, EN ATTENDANT BOJANGLES fait la part belle aux interprètes dans un film en forme de conte dans lequel les adultes sont restés enfants et les enfants deviennent adultes trop vite pour compenser l’état de leurs parents.

C’est Virginie Efira qui campe la jeune femme endossant un personnage complexe assez loin de ses rôles habituels. Romain Duris est plus dans un rôle taillé pour lui. Mais la vraie surprise du film est le jeune interprète de Gary, Solan Machado Graner, dont la maturité de jeu est assez étonnante.

EN ATTENDANT BOJANGLES, 3e long métrage de Régis Roinsard, est plutôt réussi, son récit et surtout son étude de personnages est certainement à voir.

 

Ces articles pourraient vous intéresser