Elvis

Elvis

Depuis son BALLROOM DANCING en 1992, le réalisateur australien Baz Luhrmann n’a cessé de démontrer son implication dans une oeuvre forte et très personnelle, très musicale, lorgnant entre un côté kitsch et un côté très moderne (on se rappellera ROMEO + JULIET).

Il aime aussi les grandes fresques (GATSBY, MOULIN ROUGE, AUSTRALIA) qu’il réussit souvent à transcender par une mise en scène flamboyante et très dynamique.

Avec ELVIS, il est donc à la fois servi en matière musicale et en matière de fresque biographique. Et même si le titre annonce la couleur, il ne s’agit pas seulement d’un biopic sur Elvis, il s’agit surtout du biopic de Tom Parker, le célèbre manager d’Elvis et de son indissociable interaction avec le célèbre chanteur.

Personnage finalement peu recommandable, mystérieux mais aussi responsable d’une grande partie du succès d’Elvis, le « colonel » Parker est le point de vue central du film, celui qui a flairé la bonne affaire avec le jeune Elvis, ce chanteur blanc qui chante comme un noir et celui qui a su embobiné tout le monde tout en inventant le merchandising autour d’une figure du show bizz.

Avec sa narration très rapide, ses transitions entre scènes façon « Baz Luhrmann », ELVIS ne fait pas ses 2h39 minutes de film, et ce non seulement dû à une mise en scène très maîtrisée mais aussi grâce un casting bien choisi. Tom Hanks, grimé, s’en donne à coeur joie avec ce personnage ambiguë, à la fois débectant et flamboyant qui s’en est mis plein les poches avec son poulain, le pressant sans jamais lui laisser de liberté. Quant au jeune Austin Butler (que l’on verra dans DUNE PART TWO), il a le charme et le charisme qui fonctionnent parfaitement dans sa composition du personnage d’Elvis.

ELVIS n’est pas le plus grand Baz Luhrmann mais il a toutes les qualités pour en faire un film divertissant, édifiant sur les pratiques du show business d’une certaine époque et intéressant pour ceux qui ne seraient pas des spécialistes du king Elvis!

Articles associés

Smile

Blonde

Don’t Worry Darling