Dungeons & Dragons: Honor Among Thieves

Dungeons & Dragons: Honor Among Thieves

Créé dans les années 70 aux US, le jeu de rôle Dongeons & Dragons est le type de jeu qu’il ne faut jamais porter à l’écran… Car les fans sont exigeants et aussi parce qu’il a autant de récits qu’il y a eu de joueurs et de maîtres de jeu! Le plus mémorable ratage d’adaptation d’un jeu à l’écran est d’ailleurs le DUNGEONS & DRAGONS de Courtney Solomon en 2000 avec Jeremy Irons!

Il fallait donc beaucoup de courage ou d’inconscience aux producteurs de DUNGEONS & DRAGONS: HONOR AMONG THIEVES pour se lancer dans cette aventure risquée.

Mais au vu du film, il semblerait que le pari soit plutôt payant: les effets spéciaux s’avèrent plutôt bien réussis, le petit coté LOTR tant dans les paysages que dans la quête ou les personnages, un casting à la hauteur et un humour qui fait mouche (contrairement à quelques films de ce genre) donnent du sens à une action souvent débridée qui maintient le spectateur en haleine.

Chris Pine (STAR TREK, DON’T WORRY DARLING) en Edgin est carrément dans le ton de ce que l’on espère de ce personnage, tandis que Michelle Rodriguez (AVATAR, FAST & FURIOUS) en Holga, assure toujours aussi bien quand il s’agit de jouer les dures à l’écran. Et le personnage de Forge a droit à un Hugh Grant (BRIDGET JONES, COUP DE FOUDRE A NOTTING HILL) très en forme qui compose un beau méchant très souriant et surtout très menteur.

On est donc loin de la platitude habituelle genre WARCRAFT ou MORTAL KOMBAT que l’on a dû subir parfois en de multiples films! Le rythme est en effet tout à fait soutenu et, si l’on est amateur du jeu, on retrouvera bien entendu toutes les références propres à l’univers, et si on ne l’est pas, l’action et le suspense bien maintenus seront une raison de se divertir! Une bonne surprise donc…

Articles associés

Bad Boys: Ride or Die

The Zone of Interest

La fille de son père