Diplomatie

Diplomatie

En adaptant la pièce de théâtre de Cyril Gely au cinéma, Volker Schlöndorff a eu le nez fin car il s’agit bien là d’un petit bijou théâtral qui possède en soi tout ce qui peut plaire aux spectateurs.
Richesse du propos et des personnages, dialogues ciselés, moment Historique charnière d’un basculement vers une uchronie (songez à ce qu’il serait advenu de l’Europe si Paris avait été détruite), la totale en somme! Et son choix de faire confiance aux deux mêmes acteurs que ceux de la pièce originelle du théâtre de la Madeleine, André Dussollier et Niels Arestrup, est tout aussi intelligent.
Schlöndorff, en vieux routier du cinéma, ne se perd pas en choix stupides qui consisteraient à tenter de l’action pour dynamiser le propos ou à trop jouer sur les extérieurs. Non, il se contente (mais n’est-ce pas cela le talent?) de poser simplement sa caméra à l’écoute des personnages et de transcender un peu la pièce par d’autres décors lorsqu’il en sent la nécessité (à la fin notamment).
Cela réussit plutôt bien à l’ensemble qui n’a pas à pâlir d’une quelconque comparaison avec la pièce et qui nous donne à voir un très beau duo d’acteurs que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close