Accueil Critiques Deux jours à tuer

Deux jours à tuer

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe: Albert Dupontel, Jean Becker, Marie-Josée Croze, Pierre Vaneck
Durée : 85’
Genre: Drame
Date de sortie: 08/07/2008

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Antoine, 42 ans, associé dans une agence publicitaire, pète les plombs chez un client lors d'une réunion de travail. Il semble ne plus pouvoir se contenir et se met tout d'un coup à déborder de sincérité dans tous ses propos. Mais la vérité fait souvent mal...

 

Notre critique:

En commençant par une séance de pètage de plombs comme on les aime, DEUX JOURS A TUER donne d’emblée le ton: un homme à la vie rangée, parfaite, sans aspérités trouve soudain que son existence se résume à une vie de con qu’il est bien décidé à bouleverser voire casser… Après son boulot, c’est dans sa famille et au milieu de ses amis qu’Antoine poursuivra son auto-destruction.

Servie par de beaux monologues et des dialogues très écrits et solides, l’ambiance des situations est bien ressentie et bien traduite de bout en bout. Le réalisme de la mise en scène, simple et efficace, sert aussi parfaitement la crédibilité des interactions entre les personnages. Il confirme aussi le spectateur dans le sentiment de malaise qu’il vit en ne comprenant pas les raisons et les motivations d’Antoine jusqu’au retournement final qui éclaire le récit de sa grande simplicité.

Le réalisateur Jean Becker (L’ETE MEURTRIER, DIALOGUE AVEC MON JARDINIER) réussit le pari de faire une étude de moeurs tout en parvenant à y introduire une touche de mystère qui renforce le plaisir du spectateur. Quant à Albert Dupontel, il est absolument parfait dans ce rôle de quadra qui semble remettre sa vie en question sur un coup de tête et porte vraiment le film sur ses épaules…

 

Ces articles pourraient vous intéresser