Deux fils

Réalisateur de DEUX FILS, Félix Moati (fils du réalisateur Serge Moati) est avant tout un acteur de seconds rôles (HIPPOCRATE, TELE GAUCHO) qui fait son petit bonhomme de chemin vers des rôles plus importants (LE GRAND BAIN). Avec ce film derrière la caméra, il signe son premier long métrage autour de la famille Zuccarelli, une famille mono-parental dont le père a bien du mal à communiquer avec ses deux fils.

Famille très soudée, les Zuccarelli ont toutefois un problème puisqu’Ivan, le plus jeune des frères, est en train de perdre tous ses repères face à ses deux figures adultes qui sont en pleine remise en cause.

Avec son casting parfaitement cohérent -un Benoît Poelvoorde en retenue, un Vincent Lacoste crédible, DEUX FILS est une étude plutôt superficielle des rapports intra-familiaux. Les interactions des personnages ne sont pas suffisamment exploitées. Et si le choix du jeune adolescent comme pivot du récit n’est pas une mauvaise idée, on ne peut pas dire que les personnages soient très approfondis.

En définitive, DEUX FILS ne laisse rien de mémorable au spectateur qui assiste plutôt à une tranche de vie qui manque cruellement de consistance qu’à une véritable évolution des personnages en rapport avec leurs interactions.

Articles associés

Bad Boys: Ride or Die

The Zone of Interest

La fille de son père