Dear White People

Dear White People

Dès les premières minutes de film, le ton est donné: humour noir (bien évidemment), dialogues percutants et racisme à tous les étages pour mieux dénoncer ce dernier. Extrêmement dynamique, avec un cadrage très maîtrisé, une utilisation habile des surimpressions façon reportage et avec sa musique classique en contrepoint des situations, DEAR WHITE PEOPLE sent la comédie satirique bien torchée.
Si l’on ajoute à cela un jeu impeccable parfaitement huilé sur des personnages passablement jubilatoire, on pourrait se dire que l’on tient un des hits cinéma de ce début d’année.
Toutefois, le récit manque un peu de substance et de vrais angles d’attaque dans son sujet, ce qui lui fait faire quelque fois du surplace cassant l’indéniable talent de Justin Simien dans ce premier long métrage. A suivre de près en tout cas pour son prochain film…

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close